L’abs­ten­tion ou le vote blanc contre le FN et la péda­go­gie de la catas­trophe

Petite analyse des scores du FN au 1er tour des dépar­te­men­tales 2015 dans les cantons de muni­ci­pa­li­tés FN ou ex-FN par compa­rai­son avec son score au niveau natio­nal.

L'abstention ou le vote blanc contre le FN et la pédagogie de la catastrophe

Un ami ayant le choix entre un FN (la peste ?) et un UMP (le choléra ?) au 2cd tour des dépar­te­men­tales 2015 me dit avoir voté blanc. Je lui fais tout d’abord remarquer qu’il subsiste tout de même une diffé­rence de gravité dans ces deux mala­dies.

Pour ne prendre qu’un exemple récent,  je l’in­for­mais que, le 17 mars, 24 dépu­tés euro­péens français avaient voté contre une loi favo­rable à l’avor­te­ment et à la contra­cep­tion. Sur ces 24 dépu­tés, il y avait 23 dépu­tés FN (Le Pen père étant absent) et UN député UMP (Horte­feux, qui s’est ensuite rétracté). (Voir ICI)
Je ne reviens pas sur des diffé­rences telles les sorties de l’Euro et de l’UE ou d’autres bien plus incom­pa­tibles avec nos valeurs huma­nistes et de démo­crates communes.

Il me rétorqua alors qu’une fois le FN aux affaires, les français s’aper­ce­vront qu’il fait pire que l’UMP et le PS et qu’on ne les y repren­drait pas deux fois. Rajou­tant même que cela les inci­te­rait à voter, par retour de balan­cier, de l’autre côté de l’échiquier poli­tique.

Petit retour vers le passé
Certes le FN de Le Pen n’est pas le NSDAP d’Hit­ler. Cepen­dant il y a tout de même de grosses ressem­blances. Et comme c’était il y a 80 ans, je me permets de rappe­ler qu’Hit­ler est devenu chan­ce­lier on ne peut plus démo­cra­tique­ment et qu’il a ensuite éliminé physique­ment ses oppo­sants, les commu­nistes, les syndi­ca­listes et les intel­lec­tuels prio­ri­tai­re­ment, avant de trans­for­mer l’Al­le­magne en dicta­ture. On connait la suite : stig­ma­ti­sa­tion puis élimi­na­tion de mino­ri­tés (juifs, handi­ca­pés, roms, homo­sexuels, …). 80 millions de morts ! Je referme la paren­thèse, compa­rai­son n’étant pas raison.

Reve­nons en France en 2015.

La péda­go­gie de la catas­trophe et le retour de balan­cier

Théo­rie : lorsque des personnes subissent une catas­trophe, ils ont tendance à prendre des mesures pour se sur-proté­ger vis-à vis de ce type de catas­trophe. Ainsi, quelqu’un qui s’est déjà fait cambrio­ler aura tendance à mieux proté­ger sa rési­dence. Humain, non ?.

Et en matière d’élus FN à la tête d’exé­cu­tifs divers, ça marche ? Voyons voir les faits.

Le FN a déjà dirigé cinq villes (1983 à 2008) et en dirige douze depuis 2014 (10 maires FN + 2 soute­nus par le FN).

Dans les 17 cantons que comptent les 12 muni­ci­pa­li­tés diri­gées depuis 2014 par un maire FN ou adoubé par ce dernier, le FN conforte ses scores des muni­ci­pales de 2014, dépas­sant de 12 points (Marseille-7e et Mantes-la-Ville) à 35 points (Hénin-Beau­mont-2e) son score natio­nal (25,24 %) !

On va me dire, oui, bon, c’est encore frais, ils avancent masqués, ils préparent les prési­den­tielles/légis­la­tives de 2017, . . . . Admet­tons ! Cela ne change cepen­dant rien à l’enjeu.

Concer­nant les 5 villes qu’il a diri­gées depuis 1983, il y a un seul canton sur les 8 (Dreux-2e) où son score est infé­rieur (-4 pts) à la moyenne natio­nale. Partout ailleurs il dépasse son score natio­nal de 4 (Orange) à 17 pts (Vitrolles) !

Et là, c’est quoi la raison ? Ils ont avancé masqués durant 6 ans, voire 12 ans ou plus ? C’est trop ancien, nos conci­toyens ont déjà oublié ? Pas terrible comme vaccin !

Dans un cas comme dans l’autre, le retour de balan­cier, se fait attendre. Non ?

Ci-dessous, une compa­rai­son des scores réali­sés par le FN aux muni­ci­pales 2014 et aux dépar­te­men­tales 2015.

Le FN augmente son score dans toutes ces muni­ci­pa­li­tés

L'abstention ou le vote blanc contre le FN et la pédagogie de la catastrophe

La seule commune où le score baisse est lié au fait qu’il y avait, au premier tour de l’élec­tion dépar­te­men­tale 2015, une liste FN (29,13%) et une liste Extrème droite (30,81%) menée par le maire, ex-FN. Le total des deux listes (59,94%) augmente sensi­ble­ment rela­ti­ve­ment à celui du maire à l’élec­tion muni­ci­pale de 2014 (59,82%) pour laquelle il été soutenu par le FN qui n’y présen­tait pas de liste !

__________________________

Ci-dessous, les résul­tats détaillés des premier et deuxième tours des dépar­te­men­tales 2015.

Note : La première colonne repré­sente les scores sur le terri­toire commu­nal, la 2e sur le canton. La première ligne la listes arri­vée en tête, la 2e ligne le second, au 1er comme au 2e tour.

Beau­caire
1er tour : FN 53,68 % 49,28 %

2e tour : FN 59,70 % 55,10 % (arrivé 2e : Divers Gauche 13,48 % 22,49 %)

Cogo­lin
1er tour FN 53,31 % 43,15 % (2e : Union de la Droite 19,49 % 32,02 %)

2e tour : Union de la Droite 42,88 % 53,03 % Elu (en 2e : FN 57,12 % 46,97 %)

Fréjus : FN élu au 1er tour avec 51,17 %

Hayange
1er tour : FN 47,98 % 39,39 %

2e tour : PS 46,67 % 54,70 % Elu (2e : FN 53,33 % 45,30 %)

Hénin-Beau­mont (2 cantons, Pas-de-calais)
1er tour

1er canton : FN 55,04 % 46,15 %
2e canton : FN 60,77 % 49,44 % Ballo­tage

2e tour : FN élu

1er canton : FN 61,78 % 51,84 % (2e : PS 38,22 % 48,16 %)
2e canton : FN 65,21 % 53,78 % (2e : Divers gauche 34,79 % 46,22 %)

Le Luc
1er tour : FN 50,65 % 44,92 % Ballo­tage

(2e : Union de la Droite 35,39 % 38,02 %)

2e tour : Union de la Droite 47,22 % 52,96 % Elu (2e : FN 52,78 % 47,04 %)

Le pontet : FN élu au 1er tour avec 58,24 % 53,70 %

(2e : UMP 25,86 % 24,79 % ; 3e : Front de Gauche 15,90 % 21,52 %)

Mantes la Ville
1er tour : Union de la Droite 26,88 % 35,01 % Ballo­tage (2e : FN 37,21 % 28,92 %)

2e tour : Union de la Droite 56,08 % 66,61 % Elu (2e : FN 43,92 % 33,39 %)

Marseille-7e
1er tour : FN 37,34 % 37,34 % Ballo­tage (2e : Union de la Droite 31,60 % 31,60 %)

2e tour : Union de la Droite 58,21 % 58,21 % Elu (2e : FN 41,79 % 41,79 %)

Villers Cotte­rêts
1er tour : FN 48,09 % 44,80 % Ballo­tage (2e : UMP 12,58 % 23,02 %)

2e tour : FN 56,60 % 51,89 % Elu (2e : UMP 43,40 % 48,11 %)

Béziers (3 cantons)
1er tour

1er : FN 46,41 % 44,12 % Ballo­tage (2e : PS 23,93 % 25,00 %)
2e : FN 46,59 % 45,74 % Ballo­tage (2e : Union de la droite 20,18 % 21,17 %)
3e : FN 47,19 % 46,86 % Ballo­tage (2e : Union de la gauche 21,69 % 21,72 %)

2e tour :

1er : FN 54,77 % 54,60 % Elu (2e : PS 45,23 %45,40 %
2e : FN 54,54 % 54,14 % Elu (2e : Union de la Droite 46,59 % 45,74 %:
3e : FN 58,30 % 59,18 % Elu (2e : Union de la Gauche 41,7 % 40,82 %

Cama­ret-sur-Aigues

1er tour : PS 25,03 % 37,25 % Ballo­tage (2e : FN 51,55 % 29,91 %)

2e tour : PS 27,28 % 40,82 % Elu (2e : FN 54,85 % 32,76 % ; 3e : UMP 17,88 % 26,42 %)

Lire aussi : Résul­tats dépar­te­men­tales 2015: les villes FN, un an après, ont massi­ve­ment confirmé leur vote

On va me dire, oui, bon, c’est encore frais, ils avancent masqués, ils préparent les prési­den­tielles/légis­la­tives de 2017. C’est possible ! À Béziers le masque ressemble cepen­dant plutôt à un voile.

Anciennes muni­ci­pa­li­tés FN

Voyons main­te­nant les résul­tats du 2e tour des élec­tions dépar­te­men­tales de 2015 dans les villes que le FN a diri­gées anté­rieu­re­ment.

Note : La première colonne repré­sente les scores sur le terri­toire commu­nal, la 2e sur le canton

Dreux (Eure-et Loire, 32 000 h)

1er tour

1er : FN 33,45% 32,12% (2e : Union de la Droite 31,91 % 30,83%):
2e : FN 21,00 % 27,19 % (2e : UMP 34,70 % 32,59 %)

2e tour

1er : Union de la Droite 61,06 % 61,27 % Elu (2e FN 38,94 % 38,73 %):
2e : UMP 74,11 % 67,13 % Elu (2e : FN 25,89 % 32,87 %)

Orange (Vaucluse, 30 000 h)

1er tour FN 29,13% 31,61% Ballo­tage (2e : Extrême droite 30,81% 26,98%)

2e tour : Extrême droite 52,90 % 50,03 % Elu (2e : FN 47,10 % 49,97 %)

Mari­gnane (Bouches-du-Rhône, 33 000 h).

1er tour : FN 30,87% 37,30% (2e : Union de la Droite 51,21% 35,03%)

2e tour : Union de la Droite 59,81 % 56,21 % Elu (2e : FN 40,19 % 43,79 %)

Toulon (3 cantons, 168 000 h, Var).

1er tour

1er : Union de la Droite 44,35 % 44,35 % (2e : FN 36,08 % 36,08 %)
2e : Union de la Droite 45,53 % 45,53 % (2e : FN 35,17 % 35,17 %)
3
e : Union de la Droite 45,82 % 42,18 % (2e : FN 32,55 % 35,89 %)

2e tour

1er : Union de la Droite 62,52 % 62,52 % (2e : FN 37,48 % 37,48 %)
2e : Union de la Droite 62,29 % 62,29 % (2e : FN 37,71 % 37,71 %
3e : Union de la Droite 65,66 % 61,39 % (2e : FN 34,34 % 38,61 %

Vitrolles (Bouches-du-Rhônes, 37 000 h)

1er tour : FN 42,64% 36,51% (2e : Union de la Droite 16,08% 30,70%)

2e tour : Union de la Droite 51,9 % 58,95 % Elu (2e : FN 48,1 % 41,05 %)

Sources (y voir les courbes repré­sen­tant l’évo­lu­tion des votes FN sur ces cantons) :
* Canton de Dreux , Canton d’Orange, Canton de Mari­gnane, Canton de Toulon, Canton de Vitrolles.

Et là, c’est quoi la raison ? Ils ont avancé masqués durant 6 ans, voire 12 ans ? C’est trop ancien, nos conci­toyens ont oublié ! Déjà ? Pas terrible comme vaccin !

Dans un cas comme dans l’autre, le retour de balan­cier, se fait attendre. Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *