La stocho­cra­tie au secours de la « démo­cra­tie  » quali­fiée de « repré­sen­ta­tive »

   Bien­tôt ici un billet perso sur la stocho­cra­tie et la repré­sen­ta­ti­vité des assem­blées légis­la­tives à travers le monde.
   Cons­ta­tant que l’As­sem­blée Natio­nale n’a jamais bien repré­senté le peuple en terme de genre, d’âge, de CSP, de sensi­bi­lité, . . . , tentons de compa­rer la repré­sen­ta­ti­vité de l’A.N. actuelle (2016) à celle que l’on obtien­drait (proba­ble­ment) par un tirage au sort total. Toute compo­si­tion de cette AN par pondé­ra­tion des deux modes, élec­tif et stochas­tique, est bien évidem­ment envi­sa­geable.
    En atten­dant, l’ar­ticle suivant, et les liens qui y sont propo­sés, permet­tra de vous faire une bonne idée de l’état des lieux actuel :

L’âge de l’As­sem­blée Natio­nale (1946–2007)
Soixante ans de renou­vel­le­ment du corps légis­la­tif : bien­tôt, la troi­sième géné­ra­tion, La vie des idées, Louis Chau­vel, le 22 octobre 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *