La parité Femme/Homme sous le Président Macron

À l’As­sem­blée Natio­nale

   Le groupe LREM est celui qui s’ap­proche le plus de la parité avec 46,8% de femmes, suivi par le groupe Modem (46%) puis le groupe La France Insou­mise (41,2%). Loin sous le taux de l’A.N. (38,7%), le groupe LR est composé pour 24,1% de femmes.

   Sur les six prési­dents de commis­sions étique­tés LREM, il y a bien parité (pour les deux restants : un homme LR et une femme Modem).

   En revanche, aux deux postes à respon­sa­bi­lité, tradi­tion­nel­le­ment dévo­lus au groupe majo­ri­taire, LREM donc, ils sont tout deux mascu­lins :

      Le bureau de l’As­sem­blée Natio­nale :

  • Le Président : un homme LREM (François de Rugy) ;
  • Les six Vice-prési­dents : trois vice-prési­dents sur six, tous de la majo­rité prési­den­tielle (cinq LREM et un Modem) sont des femmes. Parité respec­tée ;
  • Les trois Ques­teurs : trois hommes sur trois (Deux LREM + un Les Répu­bli­cains « construc­tifs »). Parité non respec­tée ;
  • Les douze Secré­taires : sur les sept postes étique­tés LREM, quatre sont des femmes. Le Modem faisant a priori partie de la majo­rité prési­den­tielle, on peut comp­ta­bi­li­ser cinq femmes sur huit secré­taires. Au delà de la parité donc, dans un cas comme dans l’autre.

   Une bonne source citoyenne concer­nant l’As­sem­blée natio­nale : Nos dépu­tés.fr.

   Au gouver­ne­ment

   Si, avec 15 ministres femmes et 15 ministres hommes, la parité est bien respecté du stricte point de vue numé­rique, elle ne l’est pas du point de vue fonc­tion­nelle : les deux Ministres d’État sont des hommes, il y a huit femmes sur vingt Ministres, les sept autres femmes sont trois Ministres auprès de Ministres et quatre secré­taires d’État.  En retrait donc sur le premier gouver­ne­ment Philippe (9 minis­trEs sur 18 et 2 secré­tairEs d’État sur 4).
   De même si il y a deux femmes aux postes réga­liens (Justice et Armées), ce sont deux hommes aux deux minis­tères qui tiennent les cordons de la bourse (Bruno Le Maire, LR, au minis­tère de l’Éco­no­mie et Gérald Darma­nin, LR, au minis­tère de l’Ac­tion et des Comptes publics). Rien de plus légi­time, les femmes sont telle­ment dépen­sières !!!

   Source : Gouver­ne­ment Édouard Philippe (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *