La parité Femme/Homme sous le Président Macron

À l’Assemblée Nationale

   Le groupe LREM est celui qui s’approche le plus de la parité avec 46,8% de femmes, suivi par le groupe Modem (46%) puis le groupe La France Insoumise (41,2%). Loin sous le taux de l’A.N. (38,7%), le groupe LR est composé pour 24,1% de femmes.

   Sur les six présidents de commissions étiquetés LREM, il y a bien parité (pour les deux restants : un homme LR et une femme Modem).

   En revanche, aux deux postes à responsabilité, traditionnellement dévolus au groupe majoritaire, LREM donc, ils sont tout deux masculins :

      Le bureau de l’Assemblée Nationale :

  • Le Président : un homme LREM (François de Rugy) ;
  • Les six Vice-présidents : trois vice-présidents sur six, tous de la majorité présidentielle (cinq LREM et un Modem) sont des femmes. Parité respectée ;
  • Les trois Questeurs : trois hommes sur trois (Deux LREM + un Les Républicains « constructifs »). Parité non respectée  ;
  • Les douze Secrétaires : sur les sept postes étiquetés LREM, quatre sont des femmes. Le Modem faisant a priori partie de la majorité présidentielle, on peut comptabiliser cinq femmes sur huit secrétaires. Au delà de la parité donc, dans un cas comme dans l’autre.

   Une bonne source citoyenne concernant l’Assemblée nationale : Nos députés.fr.

   Au gouvernement

   Si, avec 15 ministres femmes et 15 ministres hommes, la parité est bien respecté du stricte point de vue numérique, elle ne l’est pas du point de vue fonctionnelle : les deux Ministres d’État sont des hommes, il y a huit femmes sur vingt Ministres, les sept autres femmes sont trois Ministres auprès de Ministres et quatre secrétaires d’État.  En retrait donc sur le premier gouvernement Philippe (9 ministrEs sur 18 et 2 secrétairEs d’État sur 4).
   De même si il y a deux femmes aux postes régaliens (Justice et Armées), ce sont deux hommes aux deux ministères qui tiennent les cordons de la bourse (Bruno Le Maire, LR, au ministère de l’Économie et Gérald Darmanin, LR, au ministère de l’Action et des Comptes publics). Rien de plus légitime, les femmes sont tellement dépensières !!!

   Source : Gouvernement Édouard Philippe (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *