Démocratie : la démocratie athénienne

La démocratie athénienne a – durant 200 ans – utilisé le tirage au sort comme mode de représentation du peuple athénien avant d’être détruire suite  la guerre.

Cette démocratie n’a pas conduit à une appropriation de la délibération politique par les membres les plus riches du peuple athénien.

Autrement dit, ce mode de représentation il n’a pas donné lieu à une captation par certaines catégories socioprofessionnelles (CCSP) à l’Assemblée comme c’est le cas en France (source : Assemblée nationale, 2012-2017) :

  • les ouvriers et les employés disposent de quatre représentant alors qu’ils représentent près de 50% de la population active.
  • les femmes, 50% de la population, n’y sont représentées qu’à hauteur de 26%;
  • les cadres y sont majoritaires (53%) ;
  • les professions libérales sont également surreprésentées ;
  • la moyenne d’âge est de près de 60 ans ;

Certes, des pans entiers du « peuple » athénien n’y était pas représenté : les femmes (comme en Russie jusqu’en 1917 ou en France jusqu’au . . .1945), les métèques (comme les étrangers en France), les esclaves (bon. heureusement on y a mis fin !). Cependant ces restrictions ne me semblent pas de nature à remettre en cause la pertinence de ce mode de représentation et ses modalités de fonctionnement.

Etienne Chouard, « the » spécialiste vulgarisateur de cette démocratie, a réalisé de nombreuses conférences à travers la France. Je vous propose celle-ci, que j’ai visionnée et qui m’a bien plu :

Vous y trouverez ce schéma, qui mérite bien sûr  beaucoup d’explications :Democratie_athenienne

Voici une autre vidéo – un peu plus courte (1h) – organisée par les amis du Monde diplomatique (non visionnée) :

Autre vidéo intéressante sur l’histoire de la « démocratie », avec un point particulier sur la vivacité de la démocratie municipale au moyen-âge en France :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *