Archives pour la catégorie Santé

Part des différents secteurs d’activités sur la pollution atmosphérique en île de France (2012)

Nous nous contentons ici de reproduire les « camemberts » concernant les différentes sources de polluants atmosphériques en île de France,. La source de ces « camemberts » est le rapport d’AirParif 2016 (32 pages) établi à partir de mesures 2012.

La part du transport routier va de 66% à 1% . Par ordre décroissant : 66% (carbone suie), 56% (NOx), 50% (HAP), 37% (PM1), 35% (PM2,5), 28% (PM10), 14% (COVNM), 10% (NH3), 1% (SO2)

Oxydes d’azote (NOx)Pollution_NOx_par_secteur_ile_france_2012
Particules fines PM10Pollution_PM10_par_secteur_ile_france_2012
Particules fines PM2,5Pollution_PM2.5_par_secteur_ile_france_2012
Particules fines PM1 Pollution_PM1_par_secteur_ile_france_2012
Dioxyde de soufre (SO2)Pollution_SO2_par_secteur_ile_france_2012
Carbone suiePollution_carbone-suie_par_secteur_ile_france_2012
HAP (Hydrocarbures Aromatiques, Polycyliques)

Pollution_HAP_par_secteur_ile_france_2012

Ammoniac (NH3)Pollution_NH3_par_secteur_ile_france_2012

Composés Organiques Volatiles Non Organiques (COVNM)

Pollution_COVNM_par_secteur_ile_france_2012

Et sans effet particuliers sur la santé locale, les émissions de gaz à effet de serre  tous confondus en  équivalent CO2 :

 Pollution_GES_par_secteur_ile_france_2012

Trou de la sécu : 83% des dépenses sont liées aux maladies chroniques dont le nombre explose

Le « trou » de la sécu on en parle depuis longtemps. Chaque année ou presque des rustines permettent de limiter ce trou. Mais, hélas, cela ne conduira qu’à réduire les soins pour un nombre de personnes modestes de plus en plus important. Le 1 € de participation forfaitaire lors d’une consultation chez un médecin fait partie de cet arsenal de rustines visant les plus modestes d’entre-nous.

Or 83% des dépenses de la sécu sont destinées à des soins liées au maladies chroniques dont le nombre explose : depuis 1990, les maladies cardiovasculaires ont progressé 5 fois plus vite que la population, le cancer 4 fois plus, les affections psychiatriques 3 fois plus, le diabète 6 fois plus (depuis 2000), …

Continuer la lecture

Comment se débarrasser soi-même d’une hernie inguinale, alternative à l’intervention chirugicale ?

Lettre ouverte à mes médecins et conseils pour qui veut tenter mon expérience.

Ci-dessous vous trouverez la lettre envoyée le 2 février 2005 à mes médecins, généraliste et spécialistes, qui m’ont examiné au sujet d’une hernie inguinale en novembre 2004. Vous trouverez également un lien sur la page dans laquelle je détaille « ma » thérapie.

Continuer la lecture

LA TÉLÉ EN TOUS LIEUX ET À TOUTE HEURE

La Télé et les écrans en général : des faits , rien que des faits !

Extraits du livre TV lobotomie
CHAPITRE I
LA TÉLÉ EN TOUS LIEUX ET À TOUTE HEURE

« La télévision n’exige du spectateur qu’un acte de courage – mais il est
surhumain -, c’est de l’éteindre. »
, Pascal Bruckner, philosophe [161].

« La décision importante consiste à savoir si l’on a une télévision ou pas,
si l’on expose les enfants à presque tout ce que la télévision offre, ou à rien du tout. »,
Qoshua Meyrowitz, professeur de communication à l’université du New Hampshire [162]

« Alors que jusqu’à maintenant, la télévision enchaînait son spectateur [… ]. elle l’accompagnera demain partout où il ira », François Lost, spécialiste des médias, professeur à l’Université de Paris 3-Sorbonne [60]

Cet article est à relier à mon article chapeau TV LOBOTOMIE qui présente le livre éponyme de Pascal Desmurget. Le chapitre II, « LA TÉLÉ ÉTOUFFE L’INTELLIGENCE « , est résumé dans cet autre article.

Continuer la lecture

TV LOBOTOMIE

TV lobotomie

les terribles impacts de la télévision

sur la cognition, la santé, la sociabilité et la violence,

des adultes et surtout des enfants

  TV Lobotomie est le titre de l’ouvrage de Michel Desmurget, chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives.

   Informé par mon neveu, docteur en psychologie cognitive et doté d’une particulière rigueur scientifique, j’ai visionné la conférence donnée par M. Desmurget sur le thème de son livre TV Lobotomie. Avant de rédiger ce billet, je me suis enquis de regarder de plus près qui était ce chercheur, quelles études scientifiques il citait, qu’en disaient ses détracteurs, . . . Enfin, bref, quelle crédibilité pouvait-on lui accorder. N’ayant trouvé aucune faille à sa crédibilité, je vous fais part de l’information qui me semble la plus importante quant aux impacts MESURÉS de la télévision sur la cognition, la santé, la sociabilité et la violence, des adultes mais surtout des enfants, êtres en développement par définition.

   Cette information, importante car aux conséquences IR-RÉ-VER-SI-BLES, concerne l’impact de la télévision – et plus largement des « écrans » – sur la réussite scolaire de nos chères têtes blondes. Comme l’ouvrage et la conférence relatent moult études scientifiques et données chiffrées, je ne vous propose que les deux les plus « parlantes ». Vous pourrez approfondir en regardant la conférence et/ou en lisant le livre. Eventuellement, cet interview sur France-Info (13′) permet de se faire une idée.

.

Remarque importante : quand il est écrit «  c’est l’effet de la télé « , c’est parce que «  c’est l’effet de la télé «  Autrement dit ce facteur a été isolé parmi les nombreux paramètres pouvant jouer un rôle et EN PARTICULIER les facteurs socioéconomiques. C’est la base de tout article scientifique.

.
Première illustration

   Elle concerne l’évolution des résultats des bacheliers étasuniens à un test d’entrée à l’Université portant sur les aptitudes au langage (SAT-Verbal). Sur le graphe ci-dessous cette évolution (courbe bleue et échelle de droite) est mise en regard du taux de pénétration des téléviseurs dans les foyers étasuniens (courbe orange et échelle de gauche).

TV_Lobotomie_SAT_vs_TV_p91.jpg

    Question légitime : comment être certain que la télé est la principale responsable ?

   Réponse courte : selon vous, quel autre événement pourrait être survenu afin d’avoir une influence évoluant de manière aussi proche ? Selon l’auteur, AU-CUN !

   Réponse longue : lire le livre et l’étude à laquelle il y est fait référence !

.

Deuxième illustration : le test du bonhomme

   Pour cette étude, 2.000 élèves de 5-6 ans furent soumis à une version remaniée de « l’épreuve du bonhomme ». Est-il besoin de commenter ?

TV_Lobotomie_Test_du_bonhomme_p136.jpg

.  

   Pour finir, tout de même UN chiffre se passant de tout commentaire :

TV_Lobotomie_effets-cumulatifs_27e_min_Conf-copie-1.jpg

.

   Maintenant, si cela vous interpelle et que vous tenez à la réussite scolaire de vos enfants, passez à la vidéo (c’est ici ou ci-dessous) ou mieux au livre (c’est ici en téléchargement ou là pour l’acheter).
  Pour la partie consacrée à l’impact sur la cognition des enfants, démarrez à 18’06 » en cliquant ICI et tenez 32 mn ! Vous pouvez également consulter l’ensemble des données avérées (références incluses), sur cet article :
CHAPITRE II : LA TÉLÉ ÉTOUFFE L’INTELLIGENCE

 

   Vous pouvez également consulter, accompagnées de leurs références scientifiques,  la liste des données les plus marquantes concernant l’usage de la télévision : CHAPITRE I : LA TÉLÉ EN TOUS LIEUX ET À TOUTE HEURE 

   Note : eu égard à la parution du classement PISA 2012, j’ai également réalisé une étude sommaire sur les relations entre les résultats du PISA 2012 et l’influence de la télévision.

   Quelques informations qui m’ont conduit à accorder toute ma crédibilité à l’auteur de TV lobotomie :

Deux résumés du livre par des particuliers :

  Et maintenant, n’hésitez pas à commenter ci-dessous. Surtout si vous êtes sceptique !