Archives pour la catégorie Pacifisme

Pourquoi il faut être CONTRE la DISSUASION NUCLEAIRE

Contre la dissuasion nucléaire, en 20 lignes !

bq La guerre de 14-18 avait fait un civil tué pour dix militaires. La guerre de 39-40, un civil pour un militaire. Le Viêt Nam, cent civils pour un militaire. Pour la prochaine, les militaires seront les seuls survivants. Engagez-vous ! eqColuche  

 

    Ci-dessous, le passage le plus déterminant d’un article décrivant un instant crucial de la journée du 27 octobre 1962. Il suffit à étayer ma position en faveur d’un désarmement nucléaire TOTAL.

 

    Pour mémo officiellement, le monde possède 26.600 têtes nucléaires représentant 600.000 (six cent mille) fois la puissance de destruction de Nagasaki

  Pour essayer de visualiser un peu ce que cela représente, ce petit diaporama personnel en images.

 

===== Extrait de Crise de Cuba : le jour le plus dangereux de l’Histoire  =====

 

     Selon le récit d’un officier présent dans le sous-marin, après les dix détonations, le commandant Savitsky perd son sang-froid. Ayant une fois encore vainement tenté de joindre Moscou, il lance à ses hommes : « On va les faire exploser maintenant ‘.Nous mourrons, mais nous coulerons tous ensemble. » Et il ordonne à l’officier de sécurité d’armer la torpille spéciale… « S’il l’avait lancée, il aurait détruit d’un coup tout le groupe naval américain à ses trousses et Kennedy aurait été contraint de répliquer avec une arme nucléaire. Cela aurait été le début d’un engrenage fatal », explique Svetlana Savranskaya, qui va publier « The Soviet Cuban Missile Crisis » (1).

 

    Pourquoi Savitsky a-t-il renoncé ? D’après les survivants de cette odyssée, un homme a réussi à persuader le commandant de ne pas ordonner le tir : un certain Vassili Arkhipov, chef d’état-major de la flotte des sous-marins, qui, par hasard, navigue à bord du B-59 ce 27 octobre. Malgré son titre, cet officier supérieur ne peut donner d’ordre au commandant Savitsky, qui est le seul maître à bord. Il ne peut que tenter de le ramener à la raison. Comment y parvient-il ? On ne le saura jamais. Arkhipov est mort en 1998, en emportant son secret. Mais, selon l’historien de la guerre froide Thomas Blanton, « ce type a sauvé le monde ».

 

======= Fin de l’extrait. =======

 

    À d’autres moments de cette crise, nous sommes passés près de l’erreur, ou plutôt de l’horreur !

    À lire ici : Crise de Cuba : le jour le plus dangereux de l’Histoire

 

Actualité française : Budget de la défense 2013 (nov. 2012).

 

    La France a signé le Traité de non prolifération nucléaire (TNP) en 1992. En contradiction avec ce texte, la course aux armements se poursuit, au mépris des risques de dissémination qu’elle engendre. En 2015 tout l’arsenal nucléaire français aura été renouvelé. Et alors que 146 pays, dont 4 puissances nucléaires (Chine, Inde, Pakistan, Corée du Nord) travaillent à un processus d’élimination de l’arme nucléaire au travers d’une nouvelle convention présentée à l’assemblée générale des Nations Unies, à laquelle notre pays s’oppose alors que l’Iran y est favorable !

 

    En savoir plus sur le budget de la défense 2013 : Attac dit non au budget de la Défense pour 2013.