Candi­dats inves­tis par le PS à la date du 6 février 2017

Le camem­bert ci-dessous recense les 398 candi­dats inves­tis par le PS à la date du 6 février 2017 regrou­pés en 6 groupes :

  • Social-libé­ral (59%)
  • Social-libé­ral allié (5%)
  • Socia­liste (en gros : les « fron­deurs », 5%)
  • Socia­liste présumé (9%)
  • Inconnu (= inclas­sable, 21%)
  • Indé­pen­dant (1%)

Le second camem­bert  ne concerne que les 166 dépu­tés sortants, aux lignes plus aisé­ment iden­ti­fiables.

candidats_legisltatives_Deputes_PS_investis_7-02-2017

Et si on se limite aux seuls 166 dépu­tés sortants

Le camem­bert suivant ne concerne que les 166 dépu­tés sortants car il est plus facile de les asso­cier à un groupe en fonc­tion de l’en­semble de leurs votes à l’As­sem­blée Natio­nale depuis 2012.

On constate que 74% de ces dépu­tés sortants sont iden­ti­fiés « social-libé­ral » auquel on peut rajou­ter 12% « social libé­ral allié ». C’est à dire ceux dont on peut forte­ment douter de la fidé­lité à venir envers le programme Hamon, et a fortiori le programme Hamon-Jadot depuis leur accord (en 4 pages !!!!) puisque encore plus « à gauche et écolo » que celui qui a permis à Hamon d’être investi par le PS.

candidats_legislatives_deputes_sortants_investis_par_PS_7-02-2017La métho­do­lo­gie précise ayant abouti à ce clas­se­ment est détaillée dans l’ar­ticle dont je retire ces infor­ma­tions « Hamon : un programme aban­donné avant d’avoir été porté », Agora­vox.fr

Ci-dessous, la métho­do­lo­gie en mode télé­gra­phique extrait de l’ar­ticle sus-nommés :

« Au niveau métho­do­lo­gique, cette opéra­tion est assez simple. Pour les dépu­tés sortants, nous avons recensé l’en­semble des posi­tions prises dans des scru­tins sujets à contro­verse à gauche : la rati­fi­ca­tion du pacte budgé­taire euro­péen en 2012, qui avait vu naître les premiers « fron­deurs », le vote du CICE, du programme de stabi­lité, et la concré­ti­sa­tion des oppo­si­tions dans le vote des motions de censure dépo­sées et/ou signées contre la loi Macron et la loi travail. Les candi­dats aux légis­la­tives de cette année qui étaient suppléants durant le mandat, et qui ont pris part à l’un de ces votes sont ici consi­dé­rés comme « sortants ». S’ajoute à cela la posi­tion prise lors du congrès du Parti Socia­liste en 2015, où les oppo­si­tions s’étaient déjà bien cris­tal­li­sées : pour l’es­sen­tiel, l’ali­gne­ment se fit autour de la motion A, repré­sen­tant la ligne de Jean-Chris­tophe Camba­dé­lis et du gouver­ne­ment (ligne à laquelle se sont ralliés les « aubrystes » de la contri­bu­tion « Pour réus­sir »), et de la motion B, dépo­sée par Chris­tian Paul et repré­sen­tant ce que l’on appelle souvent la « gauche du PS », que nous dési­gnons ici comme socia­listes. On peut diffé­ren­cier deux inter­mé­diaires : il y a les signa­taires ou les candi­dats de la motion B qui n’ont jamais exercé, lorsqu’ils étaient dépu­tés, leur pouvoir d’op­po­si­tion aux lois sociales-libé­rales. Ceux là ont été dési­gnés par l’ap­pel­la­tion « social-libé­ral (rallie­ment) ». On y a égale­ment ajouté tous ceux qui, à un moment ou un autre, ont tenu un discours d’op­po­si­tion à la ligne du gouver­ne­ment, mais s’y sont plei­ne­ment rallié par la suite. Il y a égale­ment les candi­dats qui ne sont pas sortants, mais qui ont signé ou furent candi­dats pour la motion B. Ceux là, n’ayant pu prou­ver leur enga­ge­ment en acte à l’as­sem­blée natio­nale, ont été dési­gnés sous le terme « socia­liste (présumé) », dans le doute du rallie­ment à la ligne sociale-libé­rale qui a pu avoir lieu de la part de signa­taires de la motion B. S’ajoute à cela des posi­tion­ne­ments indé­pen­dants de ces tendances prin­ci­pales, et tous ceux dont le posi­tion­ne­ment n’est pas connu. »

Pour en savoir plus sur les consé­quences poli­tiques poten­tielles de telles inves­ti­tures, voir l’ana­lyse faite dans l’ar­ticle dont sont extraites ces donénes : « Hamon : un programme aban­donné avant d’avoir été porté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *