Préjugés sur les raisons du chômage

   Si les facteurs tels que générosité des minima sociaux et/ou des indemnités chômage, rigidité des contrats de travail, recherche d’emploi insuffisante de la part des chômeurs, … avaient une influence majeure sur les taux de chômage, comment s’expliqueraient les disparités importantes de ces taux à l’intérieur d’un même pays. En effet, ces dispositifs sont uniformes sur l’ensemble des territoires nationaux.

   Démonstration en trois cartes concernant la France, l’Allemagne et la Belgique !

Si des minima sociaux et/ou des indemnités chômage trop généreux, des contrats de travail trop rigides, des chômeurs trop fainéants, impactent le chômage alors . . .

   Dans quatre articles sur le chômage, je tente de démontrer – chiffres et comparaisons internationales à l’appui – que l’on ne saurait expliquer le chômage de masse français par la « fainéantise » de nos chômeurs et/ou par la difficulté à licencier.

   En effet, ces dernières années nous avons entendu diverses déclarations de ministres, tant du gouvernement Sarkozy-FIllon que celui de Hollande-Valls qui laissent sous entendre que le chômage de masse est  dû :

 . . . comment expliquer des disparités de taux de chômage aussi importantes à l’intérieur d’un même pays ?

  Les trois cartes ci-dessous suffisent à justifier la question suivante : si les prestations sociales, les  assurances chômage et la protection de salariés, uniformes sur ces territoires nationaux, sont les causes principales du chômage, alors comment expliquer qu’elles ne produisent pas les mêmes effets selon les régions de ces pays .

  Ci-dessous les cartes du taux de chômage en France, en Allemagne et en Belgique mettent en évidence ces importantes disparités :

  • France : de 6,5 à plus de 11% selon les départements
  • Allemagne (2012) : de 3,6 à 10,9% selon les régions ;
  • Belgique (2013) : de 4 à 20% selon les communes ;

Carte_chomage_en_France_2013.jpg

Carte_chomage_en_Allemagne_2012.jpg

 

Carte_Chomage_Belgique_2010.jpg

________________________

Mots clés : chômage – emploi – habitant – actif – volume de travail – heures travaillées – ouvrées – classement – comparaison internationale – OCDE – Union europeenne – 35 heures – préjugé – idée reçue – minima sociaux – indemnisation – SMIC – RSA.

5 réflexions sur “ Préjugés sur les raisons du chômage ”

  1. Mais non, Christophe, t’as rien compris… Les gens du Nord et du Sud, sans oublier ceux de la Seine St Denis (et autres exceptions) sont des gros fainéants et puis c’est tout…

    Bon, c’est vrai que par ailleurs, ces zones correspondent exactement à celles pour lesquelles les destructions d’emplois industriels, depuis 40 ans, ont été les plus sévères… mais faudrait surtout pas y voir une corrélation quelconque… même si l’Allemagne confirme qu’elle subit tout également le même problème…

  2. P.-S. : Ça serait bête quand même de finir par s’apercevoir qu’il y a du chômage, parce qu’il n’y a pas de boulot…   et de se retrouver sans boucs émissaires auxquels faire supporter la responsabilité… alors que les responsables sont précisément ceux qui critiquent la supposée responsabilité des chômeurs…

  3. A propos de différence entre la politique industrielle de la France et celle de l’Allemagne, le documentaire Mittal, la face cachée de l’empire, passé sur Arte est assez convaincant : Florange et autres sites métallurgiques de notre côté, vendus à Mittal qui les a désormais fermés et, Outre-Rhin, une métallurgie qui fonctionne encore très bien car, en vertu des spécificités du capitalisme rhénan, ce dernier a refusé de le vendre à Mittal.

    Le docu est peut-être encore visible en streaming (illégal ?) ICI ou louable sur le site d’Arte ICI : Mittal, la face cachée de l’Empire (88 min pour 3 €).

    Même si vous payez la redevance audiovisuelle, aider une rare chaine publique sans pub (enfin il me semble) ou le réalisateur de tels documenaties, ne peut ête mauvais !

  4. Oui, je sais… ça fait depuis les années soixante-dix que cette différence (entre autres) existe… et à l’évidence ce sont les Allemands qui ont raison… Ils ont même des protections par
    rapport aux OPA étrangères qui sont inscrites dans leurs lois..
    Villepin a failli mettre en place quasiment la même chose en France, mais il n’en a pas eu le temps… et c’est encore tombé aux oubliettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *