Préju­gés sur les pres­ta­tions fami­liales

Trei­zième d’une série d’ar­ticles démon­tant les préju­gés sur la pauvreté, l’as­sis­ta­nat, l’im­mi­gra­tion, les Roms, les impôts, . . .

13) Sur les pres­ta­tions fami­liales

13–1) « Les pauvres, immi­grés ou pas, vivent grâce aux allo­ca­tions fami­liales  » 

 FAUX !  6 € par jour et par enfant, c’est le montant moyen par enfant perçu grâce à la tota­lité des trans­ferts en nature (pres­ta­tions + réduc­tion d’im­pôts) pour 80% des ménages aux plus faibles reve­nus.

    Les pres­ta­tions fami­liales sont liées à la présence d’en­fants à charge et aux reve­nus. Celles condi­tion­nées aux reve­nus (ex : allo­ca­tion de rentrée)  sont d’au­tant plus faibles que les reve­nus sont élevés. Elles repré­sentent au maxi­mum 160 €/mois.

    Cepen­dant, comme l’illustre le graphique ci-dessous, grâce au quotient fami­lial, les familles béné­fi­cient d’au­tant plus de réduc­tion d’im­pôts sur le revenu que ceux-ci sont impor­tants : ainsi les 10% de ménages aux plus hauts reve­nus se partagent près de 50% des réduc­tions d’im­pôts qu’il induit. Ainsi, un enfant de riche coûte jusqu’à 380 € par mois à la collec­ti­vité.

Source :« Le quotient fami­lial, un coûteux privi­lège de classe », Chris­tiane Marty, 2011.

Le bilan des trans­ferts sociaux via les pres­ta­tions fami­liales et sociales et les réduc­tions d’im­pôts est illus­tré ci-dessous :

Transferts-sociaux-par-enfant-selon-percentile---Piketty-20 Source : La révo­lu­tion fiscale, T. Piketty & Coll, 2010.

L’en­semble des aides fami­liales repré­sentent donc par enfant et par jour : entre 5 € et 6 € pour 80% des reve­nus les moins élevés (décile 1 à 8), puis croit jusqu’à 13 € des déciles 8 à 10. Autre­ment dit un enfant de très riches « rapporte » 2,5 fois plus qu’un enfant de pauvres !

Et on voudrait nous faire croire, qu’a­vec 5–6 €, on peut gagner de l’argent en ayant un enfant ?

Note : le quotient fami­lial n’existe ailleurs dans l’UE qu’au Portu­gal et au Luxem­bourg.

Une réflexion sur “ Préju­gés sur les pres­ta­tions fami­liales ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *