Préjugé sur le lien entre chômage et « faux-chômeurs »

    M. Rebsa­men, ministre du travail du gouver­ne­ment Hollande-Valls, a déclaré en septembre 2014 :

« 350.000 offres d’em­ploi ne trouvent pas preneur dans un pays qui compte 3,4 millions de chômeurs. C’est insup­por­table ! »

    Insup­por­table ? Vrai­ment ? Spéci­fi­cité française ? Bien au contraire !

L’Al­le­magne a un taux d’em­plois vacants près de CINQ fois supé­rieur à celui de la France !!!!!

   Ci-dessous les taux d’em­plois vacants de 30 pays euro­péens en 2014 (UE28, Suisse, Norvège, source : Euro­stat, pour 2015 ICI).

    Cerclé de vert, ce bon élève – l’Al­le­magne – que l’on devrait imiter.
    Cerclé de rouge, la vilaine France !

Taux_d_emplois_vacants_2014_Eurostat.jpg

En terme de taux d’em­plois vacants, la France est donc très bien placée, n’en déplaise à M. Rebsa­men.
Si tant est que ce soit réali­sable, suppri­mer ces 0,6% d’em­plois vacants rédui­rait le taux de chômage de 0,6% mais le coup n’est pas rejouable. On passe­rait donc de 10,8 à 10,2%. Géniaaallllll !!!
Rappe­lons que Pôle Emploi peut radier les chômeurs pour une dizaine de motifs diffé­rents dont le refus de deux « offres raison­nables d’em­ploi » consé­cu­tives.

Pour en savoir plus sur la mesure et les raisons de ces emplois vacants : Offres d’em­ploi non pour­vues : la machine à fantasme.

Y a-t-il une corré­la­tion entre taux de chômage et taux d’em­plois vacants?

Voyons voir : le graphe ci-dessous met en rela­tion le taux d’em­plois vacants (abscisses) et le taux de chômage (ordon­née).

Chomage_correlation_Taux_vs_taux_emplois_vacants_UE_2012.jpg

Comme on pouvait s’y attendre: plus le taux de chômage est élevé, plus le taux d’em­plois vacants est faible.

En effet, un taux de chômage faible signi­fie un taux impor­tant d’offres d’em­plois et donc un taux d’em­plois vacants égale­ment impor­tant : il y a toujours un délai entre la paru­tion d’une offre d’em­ploi et son pour­voi.

Encore une rengaine néoli­bé­rale visant à stig­ma­ti­ser les chômeurs servie cette fois, et c’est un comble, par un gouver­ne­ment «  » » » » de gauche «  » » » » !

Épilogue !

Et moi qui croyais que la stig­ma­ti­sa­tion des faibles et des mino­ri­tés était l’apa­nage des gouver­ne­ments de droite, décom­plexée ou non !

  On se souvient par exemple de cette décla­ra­tion de L. Wauquiez, ministre du gouver­ne­ment Sarkozy-Fillon :  « Un couple qui est au RSA, en cumu­lant les diffé­rents systèmes de minima sociaux, peut  gagner plus qu’un couple dans lequel il y a une personne qui travaille  au SMIC » (8 mai 2011). Une contre­vé­rité démen­tie ICI .

Sur d’autres idées reçues sur les raisons du chômage :

acces­sibles à partir de l’ar­ticle géné­ral : Préju­gés sur les raisons du chômage

___________________________
* Fichier source Euro­stat : http://epp.euro­stat.ec.europa.eu/statis­tics_explai­ned/index.php/File:Job_Vacancy_Rate_by_coun­try_2014Q1.PNG

________________________________________________________________________
Mots clés : chômage – emploi – habi­tant – actif – volume de travail – heures travaillées – ouvrées – clas­se­ment – compa­rai­son inter­na­tio­nale – OCDE – Union euro­peenne – 35 heures – préjugé – idée reçue – minima sociaux – indem­ni­sa­tion – SMIC – RSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez la liste des chiffres représentés *