Échange d’emploi et écologie

Quand on y pense, c’est un peu c..

Circulant aux heures où les gens vont ou reviennent du boulot, ne vous êtes-vous jamais posé la question suivante : n’y a-t-il pas au volant de ces véhicules deux secrétaires, deux vendeurs, deux serveurs, deux orthophonistes, deux infirmières, deux coiffeuses, . . . qui se croisent tous les jours ? Et si l’un travaillait là où réside l’autre et réciproquement ? Et si Dominique résidait à Trifouilly-les-Arras et travaillait à Douai, tandis que Claude réside à Pétaouchnok-lès-Douai et travaille à Arras ?

Convaincu que la réponse est OUI, pourquoi ces personnes n’échangeraient-elles pas leur job ?

C’est pourquoi ne serait-il pas opportun de proposer un service web de mise en relation de ces personnes. Un seul service web similaire existe (PermutJob). Il ne procède cependant pas selon un schéma de mise en relation dont le critères principal serait, outre les lieux de résidences et de travail, les code ROME des métiers de pôle emploi.

Si vous n’êtes pas convaincu des enjeux, je vous invite à prendre connaissance de quelques éléments factuels ci-dessous.     Déplacements routiers domicile/travail et écologie : quels enjeux ?

Quelques chiffres (France, 2010) :

  • Distance moyenne domicile/travail par la route : 26,4 km en province (hors Ile de France).

  • Part de l’automobile dans les déplacements domicile/travail : entre 72% et 81% selon les régions (43% en Ile de France). Cf. graphique et source ci-dessous ;

  • Part des transports routiers pour neuf polluants atmosphériques : de 13% (COV) à 66% (cuivre). Cf. graphique et source ci-dessous ;

  • Part des transports routiers dans les émissions nationales de CO2 : 32% ;

Part_transports_routiers_polluants_2010.jpg

Part_automobile_deplacement_domicile-region_par_regions_200.jpg

_______________________________________
Source des données :

Après Fukushima, Tchernobyl et Three Miles Island, l’accident nucléaire en France est devenu impossible !!!

  Grâce à « Fukushima », l’accident nucléaire devient impossible dans le monde jusqu’en l’an 4211 et en France jusqu’en l’an . . . 19011 !

   Démonstration :  les centrales nucléaires ont un objectif de sûreté de l’ordre d’un accident par million d’années de fonctionnement. Si l’on multiplie par les quelques 442 réacteurs en fonctionnement dans le monde, cela fait un accident tous les 2.200 ans. Si l’on se limite à l’accident français, cela fait un accident tous les 17.000 ans. Outre que nous n’avons déjà pas eu de chance à TMI (1979, USA) et Tchernobyl (1986, URSS), Fukushima vient donc de rendre statistiquement impossible l’accident en France avant l’an 19.011 ! C.Q.F.D. 

   Aussi aujourd’hui, je crie Vive l’énergie nucléaire ! Avec 442 réacteurs en fonctionnement dans le monde, cette énergie permet de satisfaire 2,4 % de l’énergie finale consommée (5 % dans l’Europe à 27 !) et donc d’éviter 2,4 % de rejets de CO2, gaz contribuant au changement climatique.

   Bon, comme je suis ouvert d’esprit, voici un lien sur un avis différent de B. Laponche et B. Dessus. Le premier a été ingénieur nucléaire au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et publie une revue de qualité, Global Chance. Le second, polytechnicien d’origine, a également travaillé dans la physique des réacteurs au CEA, puis a occupé divers postes de haute responsabilité à l’agence qui a précédé l’Ademe. Voici l’article : Accident nucléaire : une certitude statistique.

Construisons vite les 8.400 réacteurs manquants

Par conséquent, maintenant que tout risque d’accident est écarté, et pour enterrer définitivement le problème du changement climatique et autres effets délétères des énergies fossiles, vite, construisons, d’ici 2050 au plus tard, les quelques 8.400 réacteurs supplémentaires nécessaires pour réduire de moitié les émissions mondiales de CO2 ! Reste juste à stocker les déchets en attendant une solution pour les éliminer. Une paille !

Si ceci ne vous a pas convaincu, je vous invite à re-voir ce documentaire de 2012 :

Fukushima, une population sacrifiée

Fukushima une population sacrifiee

Diffusé sur LCP en mars 2013, on le retrouve en streaming sur de nombreux sites au cas où le précédent serait défectueux.

Action : soutien à un forum sur les installateurs de photovoltaïques

2 MARS 2013 :

 

Résumé des faits :
    Suite à une assignation en justice, par un mystérieux Syndicat des Installateurs de Photovoltaïques Résidentiel (aucun site web, aucune info le concernant en dehors de cette attaire) le forum Photovoltaïque est fermé depuis le 22 février 2013 et pour une durée indéterminée.

    Les faits reprochés concernent 6 messages sur les 200 000 du forum, mais visent des propos généraux ne visant aucun installateur de panneaux photovoltaîques en particulier mais pourraient faire jurisprudence et amener à l’effacement systématique de toutes discussions sur les installateurs de photovoltaïques (même les demandes de conseils ou d’avis).

 

   Aussi je vous demande au nom de la liberté d’expression et des énergies renouvelables, de signer la pétition de soutien . c’est là :

Non à la fermeture du forum Photovoltaïque